Accueil |

Azote

                

L'azote désigne un élément chimique dont le symbole est N. Dans le langage courant, on parle d'azote pour désigner le diazote N2.

Carbone - Azote - Oxygène
 
N
P  
 
 

Table Complète
Généralités
Nom Symbole Numéro Azote, N, 7
Série chimique non-métaux
Groupe, Période, Bloc 15 (VA), 2 , p
Masse volumique, Dureté 1,2506 kg/m3(273K), NA
Couleur incolore
Propriétés atomiques
Masse atomique 14,0067 u
Rayon atomique (calc.) 65 (56) pm
Rayon de covalence 75 pm
Rayon de van der Waals 155 pm
Configuration électronique [He]2s2s22p3
Électrons par niveau d'énergie 2, 5
États d'oxydation (Oxyde) +3, 5, 4, 5 (acide fort)
Structure cristalline hexagonale
Propriétés physiques
État de la matière gaz
Température de fusion 63,14 K
Température de vaporisation 77,35 K
Volume molaire 13,54 à—1010-3 m3/mol
Énergie de vaporisation 2,7928 kJ/mol
Énergie de fusion 0,3604 kJ/mol
Pression de la vapeur __ Pa à  __ K
Vélocité du son 334,5 m/s à  293 K
Divers
Électronégativité 3,04 (Échelle de Pauling)
Capacité calorique spécifique 1040 J/(kg*K)
Conductivité électrique __ 106/m ohm
Conductivité thermique 0,02598 W/(m*K)
1er Potentiel d'ionisation 1402,3 kJ/mol
2e potentiel d'ionisation 2856 kJ/mol
3e potentiel d'ionisation 4578,1 kJ/mol
4e potentiel d'ionisation 7475 kJ/mol
Isotopes les plus stables
iso AN demi-vie MD Ed MeV PD
13N {syn.} 9,965 m ε 2,22 13C
14N 99,634 % N est stable avec 7 neutrons
15N 0,366 % N est stable avec 8 neutrons
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le diazote est par importance le 34e élément constituant l'écorce terrestre.
La teneur de l'atmosphère en diazote est de 78,1 %.
On rencontre l'azote dans les protéines (environ 15 %) et dans un grand nombre de minéraux, parmi lesquels le salpêtre (KNO3) et le salpêtre du Chili (NaNO3).

Sommaire
1 Histoire
2 Exploitation
3 Applications
4 Voir aussi

Histoire

Le nom latin "nitrogenium" provient du grec nitron gennan, ce qui signifie "formateur de salpêtre" (nitrate de potassium).

Antoine Lavoisier a choisi le nom azote, dérivé du grec azotikos, ce qui signifie "absence de vie" par le fait que contrairement au dioxygène, il n'est pas nécessaire à  la vie.

L'azote a été isolé par Daniel Rutherford en 1772, cependant les composés azotés sont connus depuis l'antiquité. On le préparait en extrayant de l'air le dioxygène et le dioxyde de carbone. Aujourd'hui, il est généralement préparé par liquéfaction de l'air. La production mondiale est d'environ 150 millions de tonnes par an.

Exploitation

L'azote est essentiellement exploité en tant qu'engrais que l'on tire des minéraux ou du guano (excréments d'oiseaux séchés), ou bien que l'on produit par synthèse chimique. Les régions d'exploitation sont le Chili, le Pérou, l'Inde, la Bolivie, l'Espagne, l'Italie et la Russie.

Applications

L'azote est beaucoup utilisé pour ses propriétés cryogéniques (le point d'ébullition de l'azote liquide est à  -196 °C), par exemple : D'autres utilisations de l'azote sont la production de dérivés tels que: La plupart des plantes ne sont pas capables d'absorber directement l'azote. Ce dernier est donc fourni sous forme d'engrais chimique azoté. Quelques exemples d'engrais chimiques azotés sont le nitrate d'ammonium, NH4NO3, le sulfate d'ammonium, (NH4)2SO4, le monophosphate d'ammonium, NH4H2PO4, l'urée, CO(NH2)2. Alfred Nobel a découvert que la nitroglycérine, de manipulation difficile et très dangereuse, n'était pas dangereuse lorsqu'elle était incorporée dans du kieselgur, une pierre poreuse.

Voir aussi