Accueil |

Langues de l'Inde

   

La constitution de l'Inde reconnait quinze langues constitutionnelles. Il existe beaucoup d'autres langues régionales et une pléthore de dialectes. Les langues indiennes n'utilisent pas l'alphabet latin mais différents semi-syllabaires dérivés plus ou moins directement de la brà¢hmî, comme la devanà¢garî, utilisée (entre autres possibilités) pour le sanskrit et l'hindî.

Il existe principalement deux familles de langues : les langues indo-aryennes (famille des langues indo-européennes, sous-branche des langues indo-iraniennes) au nord et les langues dravidiennes au sud.

Par ailleurs, l'anglais est la langue de travail pour de nombreuses professions (justice, informatique, etc.) ainsi que la langue d'étude d'environ 5% de la population.

Les langues officielles sont (sauf indication contraire, les langues ci-dessous sont des langues indo-européennes) :

Le népalais, le metei et le konkani ont été adoptés récemment.

L'hindî est la langue principale de 30% de la population. Le gouvernement central a tenté de l'imposer dans sa graphie devanà¢garî comme lingua franca en Inde en remplacement de l'anglais, mais s'est heurté à  une vive opposition des Dravidiens du sud.

Voir aussi