Accueil |

Liste des ducs de Bretagne

Sommaire
1 Ducs de Bretagne

Ducs de Bretagne

Selon les époques, « princes Â» de Bretagne furent ducs, puis « rois de Bretagne Â», comtes et enfin à  nouveau ducs et pairs de Bretagne.

Chefs du Haut Moyen-à‚ge

Rois de Bretagne

907-937 : Invasions normandes

Maison de Rennes

Maison de Cornouailles

Maison de Penthièvre

Plantagenêts

Maison de Thouars

Capétiens

guerre de Succession de Bretagne

Capétiens

Après 1532 et le traité d'Union de la Bretagne à  la France, le titre de duc de Bretagne est uni à  la Couronne de France. A plusieurs reprises, on remarque l'accueil du souverain Français par la population Nantaise par le cri de: "Vive le Duc".

Quasiment depuis la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, les comtes puis ducs de Bretagne sont comtes de Richemont. Pierre Mauclerc avait reçu les fiefs de La Perrière et de Bellême en Normandie. Jean III était vicomte de Limoges.

L'hommage au roi de France posa plusieurs fois problème, d'autant qu'avec la pairie l'hommage devait être lige, c'est-à -dire exclusif. Le comté anglais de Richemont était aussi une source de revenu conséquent pour les ducs de Bretagne. à€ noter le cas du duc Arthur III, quii était devenu connétable de France avant son accession au trà´ne ducal, quand il n'était que comte de Richemont - on le connait sous le nom de connétable de Richemont - qui rendant hommage 14 octobre 1457 était précédé d'un porteur qui tenait deux épées : l'une nue la pointe en haut, à  cause de sa dignité ducale ; l'autre au fourreau, à  cause de sa dignité de connétable. En 1366 Jean IV évitera l'hommage lige en prétendant vouloir le faire, cependant aussità´t après il rendit un hommage-lige pour son comté de Montfort-L'Amaury.

Le mode successoral n'était pas particulièrement défini, ce qui causa la guerre de succession de Bretagne avec ce paradoxe que le parti de Montfort - appuyé par l'Angleterre - prétendait faire valoir la loi salique alors que la maison de Blois - appuyée par la France - la rejetait.