Accueil |

Liste des grands-ducs de Luxembourg

Voir aussi : Luxembourg

Sommaire
1 Dynastie dite d'Orange-Nassau
2 Dynastie dite de Nassau-Weilbourg
3 Justification de l'actuelle dénomination "de Nassau"

Dynastie dite d'Orange-Nassau

Il n'y avait pas d'union constitutionnelle entre les Pays-Bas et le Luxembourg, en dépit des tentatives du premier roi et grand-duc. Seul le souverain était commun aux deux pays. L'indépendance a été formellement reconnue en 1839 par les grandes puissances européennes, en dépit de l'union personnelle des deux couronnes sur la tête du même souverain.

Dynastie dite de Nassau-Weilbourg

Le roi/grand-duc Guillaume III n'ayant laissé qu'une fille (la reine Wilhelmine des Pays-Bas), la sucession grand-ducale échut à  une autre branche de la famille de Nassau. Les règles dévolution furent ensuite modifiées, le 10 juillet 1907, à  l'initiative du grand-duc Guillaume IV (père de six filles), pour permettre aux femmes d'accéder au trà´ne et de transmettre les droits dynastiques.

Selon le gouvernement luxembourgeois, l'actuelle dynastie est titrée "dynastie de Nassau-Weilbourg" ou plus couramment "Famille de Nassau", y compris les grands-ducs descendant de la grande-duchesse Charlotte et du prince Félix de Parme (1893-1970). Ces descendants ont tous fait précéder le nom de famille issu des Bourbons-Parme par le nom "de Nassau".

Justification de l'actuelle dénomination "de Nassau"

Il faut préciser que l'actuel grand-duc, comme son père avant lui, se fait appeler de Nassau, nom hérité de la grande-duchesse Charlotte, même si, à  titre personnel et de manière partielle (grandes armoiries seulement), il arbore des armes incluant celles de Parme :

Blasonnement courant : Écartelé : 1 et 4, de Luxembourg ; 2 et 3, de Nassau ; sur-le-tout de Bourbon-Parme.

Armes de Luxembourg : Burelé (10) d'argent et d'azur, au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or.

Armes de Nassau : D'azur, semé de billettes d'or, au lion couronné du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout.

Armes de Bourbon-Parme : D'azur à  trois (deux et une) fleurs de lys d'or à  la bordure de gueules chargée de huit coquilles d'argent posées en orle.

L'
arrêté grand-ducal du 23 juin 2001, signé "Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau", dispose, dans son article unique, que les grandes armoiries sont :
« Écartelé, aux I et IV de Luxembourg qui est burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules, la queue fourchue et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or, au II et III de Nassau qui est d'azur, semé de billettes d'or, au lion couronné du même, armé et lampassé de gueules, sur le tout en cÅ“ur de Bourbon de Parme qui est D'azur à  trois (deux et une) fleurs de lys d'or à  la bordure de gueules chargée de huit coquilles d'argent posées en orle.
« L'écu est timbré d'une couronne royale et entouré du ruban et de la croix de l'Ordre de la Couronne de Chêne.
« Les supports sont à  dextre un lion couronné d'or, la tête contournée, la queue fourchue et passée en sautoir, armé et lampassé de gueules, à  senestre un lion couronné d'or, la tête contournée, armé et lampassé de gueules, chaque lion tenant un drapeau luxembourgeois frangé d'or.
« Le tout est posé sur un manteau de pourpre, doublé d'hermine, bordé, frangé et lié d'or et sommé d'une couronne royale, les drapeaux dépassant le manteau. Â»

Il faut noter, dans l'autre arrêté fixant les petites et moyennes armoiries (signé le même jour et inclus dans le document lié ci-dessus), que les armes de Bourbon-Parme n'y sont pas reprises.

De surcroît, les règles de dévolution en vigueur stipulent que le trà´ne grand(ducal se transmet « dans la Famille de Nassau Â».