Accueil |

Préhistoire

      

Préhistoire < Protohistoire
Paléolithique | Néolithique | à‚ge du cuivre > à‚ge du bronze

Sommaire
1 Définition
2 Chronologies
3 Définition problématique
4 Annexes
5 Liens

Définition

Selon la définition généralement retenue, la préhistoire est la période qui s'étend de l'apparition de l'homme jusqu'à  l'apparition des premiers documents écrits ou premières sources historiques. S'agissant d'une civilisation particulière, la préhistoire s'achève dès lors que des sources historiques, même postérieures, sont disponibles sur cette civilisation. Ainsi, en Égypte, la préhistoire s'achève vers -3500, alors qu'en Nouvelle-Guinée, elle se termine vers 1900. La transition avec l'Histoire se fait avec la protohistoire, période durant laquelle les sources historiques existent, mais sont soit postérieures, soit extérieures.

Chronologies

Voir le Tableau synoptique des principales cultures préhistoriques du Vieux Monde

La chronologie de la préhistoire a commencé à  être établie au XIXe siècle, faisant suite aux travaux des grands systématiciens du siècle précédent Linné, Buffon, qui avaient largement fait reculer l'origine de la vie sur Terre. On considère que cette chronologie, initiée par les découvertes de Boucher de Perthes fut établie en 1912 par l'abbé Breuil suite aux nombreuses fouilles de la deuxième moitié du XIXe siècle.

La Préhistoire se découpait initialement en trois à¢ges correspondant à  l'usage successif de trois technologies différentes : la pierre, le bronze et le fer.

Ces à¢ges furent à  leur tour subdivisés en plusieurs périodes de durée très inégale pour répondre aux besoins des préhistoriens. Le découpage en périodes s'explique par la diversité des "cultures matérielles" existant pour chaque à¢ge, certains sites archéologiques très riches (ou simplements parce qu'ils étaient les premiers d'un nouveau type à  être découverts) ont alors servi de référence pour une période, comme Hallstatt ou La Tène pour l'à¢ge du fer.

(Les périodes suivantes entrent aussi dans la Protohistoire)

Ces catégories basées sur l'étude des vestiges durables (outillage de pierre essentiellement, puis productions de céramique et métallurgie) se sont beaucoup affinées avec les outils de recherche modernes. D'autres catégories, de moindre durée, existent mais sont non reconnues pour l'ensemble des régions du globe ou par l'ensemble de la communauté scientifique. C'est le cas, par exemple, de l'à¢ge du cuivre ou du Chalcolithique.

Récemment, les périodes de la préhistoire ont commencé à  s'effacer devant la notion de cultures. Cette subdivision, plus fine, est la plus récente. Elle prend davantage en compte les limites géographiques des aires culturelles et répond à  une connaissance accrue de la Préhistoire. Selon les préhistoriens français et pour la France, 13 cultures sont connues pour l'à¢ge de la pierre :

En plus des cultures matérielles, l'étude de la préhistoire est aujourd'hui inséparable de l'étude de l'environnement à  chaque époque. L'étude des modifications des climats et en particulier des glaciations, des modifications de la faune et de la flore, permettent de resituer les différentes cultures et migrations humaines dans leur contexte.

Quand cela est possible la dendrochronologie permet à  partir des cernes des arbres de donner des datations exactes pour la période du néolithique par exemple. La datation au carbone 14 ou basée sur d'autre isotopes radioactifs permet de remonter dans le temps.

Étapes importantes de la préhistoire

¹ De récentes découvertes de fossiles au Tchad remettent cette datation en cause et montreraient que le premier homme est apparu il y a 7 millions d'années.

Définition problématique

La définition « classique Â» de la préhistoire pose plusieurs problèmes aussi bien sur le choix des critères que sur la datation de ses limites temporelles.

Critères du commencement de préhistoire

La préhistoire commencerait avec l' « apparition Â» de l'Homme, or l'Homme n'est que le fruit d'une lente évolution depuis certaines espèces de singes supérieurs. Sa date d' « apparition Â» est donc non seulement inconnue, mais peu probable. La problématique qui vise à  déterminer quand l'homme moderne est apparu sur terre en déterminant quelle est la première espèce à  s'être distinguée des grands singes est connue sous le nom du chaînon manquant.

Datation du commencement de préhistoire

Le genre homo, commence traditionnellement avec l'Homo Habilis, qui par la marche, la course et la création d'outil possède des talents qu'on pensait absent chez ses ancêtres. Or, de récentes découvertes ont montré que l'Australopithèque (son ancêtre admis) aurait également possédé de pareils dons (à  un stade plus primitif).

Considérer l'Homo Habilis comme le premier Homme fait remonter la préhistoire à  3 millions d'années alors que si on considère l'Australopithèque comme le premier Homme, elle remonte à  plus de 5 millions d'années. La datation usuelle, toutefois, est de 1,5 millions d'années.

Critères de la fin de la préhistoire

Accepter l'apparition de l'écriture comme critère de la fin de la préhistoire revenait à  considérer que l'ensemble des civilisations anciennes de tradition orale, comme celles d'Amérique précolombienne ou d'Afrique noire, étaient des civilisations préhistoriques. Les découvertes récentes qui ont montré le raffinement de ces civilisations ont amené à  réviser les critères de passage de la préhistoire à  l'histoire. On considère désormais que le passage de la préhistoire à  l'histoire s'est fait selon plusieurs critères propres à  une civilisation. Exemples de critères autres que l'apparition de l'écriture :

Datation de la fin de la préhistoire

La fin de la préhistoire doit s'entendre pour une civilisation particulière. Il est donc impossible de donner une date absolue. Il est toutefois admis que les débuts de l'écriture, vers -3500, -3000 marquaient l'entrée de l'homme dans l'Histoire.

Annexes

Liens

Classement encyclopédique