Accueil |

Royaume d'Aragon

L'Aragon était l'un des royaumes chrétiens qui se partagèrent la Péninsule ibérique lors de la Reconquista. La première émanation de l'Aragon, le comté d'Aragon naquit dans les ruines de la Marche d'Espagne carolingienne, sous la dépendance du royaume de Navarre. Il devint au XIe siècle un royaume rassemblant outre l'Aragon proprement dit, les comtés de Sobrarbe et de Ribagorza. Les rois d'Aragon, participants à  la Reconquista, développèrent le royaume hors de son réduit pyrénéen pour le porter sur l'àˆbre. Le roi Alphonse Ier le Batailleur conquit Saragosse qui devint la capitale du royaume. L'Aragon atteignit alors ses frontières actuelles, qui sont celles de l'actuelle communauté d'Aragon. Avec le mariage de la reine Péronelle d'Aragon et du comte Raymond Bérenger IV de Barcelone, il devint l'un des royaumes composant la Couronne d'Aragon. Il faut signaler à  cet égard que le titre de "roi d'Aragon" désigne souvent non seulement le souverain du royaume d'Aragon, mais aussi et surtout le souverain de la couronne d'Aragon. L'Aragon conserva toutefois son particularisme à  l'intérieur de la couronne d'Aragon, grà¢ce à  ses cortès (parlement général) et aux pouvoirs étendus de sa noblesse. De plus, l'Aragon était le seul royaume à  l'intérieur de la couronne à  parler le castillan et non le catalan.

Sommaire
1 Comtes d'Aragon
2 Rois d'Aragon
3 Voir aussi

Comtes d'Aragon

Maison de Navarre

Rois d'Aragon

Maison de Barcelone

Maison de Trastamare

Entre 1462 et 1472, Jean II dut faire face à  une révolte de la Catalogne et de l'Aragon, qui reconnurent des rois concurrents, qui descendaient tous, à  des degrés plus ou moins divers, du roi Pierre IV le Cérémonieux. Ces souverains ne regnèrent que dans le royaume d'Aragon et le comté de Barcelone.

Voir aussi