Accueil |

Royaume des Deux-Siciles

   

Le royaume des Deux-Siciles découlait de la réunification du royaume de Sicile - divisé depuis les Vêpres Siciliennes de 1282 - du royaume de Sicile et du royaume de Naples, dit royaume de Sicile péninsulaire, par le roi Alphonse V d'Aragon en 1442. A la mort de ce souverain en 1458, le royaume fut à  nouveau divisé entre son frère Jean II d'Aragon, qui conserva la Sicile, et son fils bà¢tard Ferdinand qui devint roi de Naples.

En 1501, le roi Ferdinand II d'Aragon conquit Naples et réunifia les deux royaumes sous l'autorité de la monarchie espagnole naissante. Le titre de « roi de Sicile des deux cà´tés du détroit Â» fut alors porté par tous les monarques espagnols jusqu'à  la Guerre de Succession d'Espagne. La fin de ce conflit avec le traité d'Utrecht de 1713 détermina l'abandon de la Sicile au duc de Savoie puis le traité de Rastatt de 1714 laissa Naples à  l'empereur Charles VI. Celui-ci annexa la Sicile en 1720.

En 1738, il fut décidé de fonder un royaume des Deux-Siciles confié à  une branche des Bourbons d'Espagne, royaume qui perdura jusqu'en 1860, avec un intermède sous Napoléon. En 1861, l'Expédition des Mille menée par Garibaldi rattacha les Deux-Siciles au nouveau royaume d'Italie. Les dernières villes à  résister à  l'expédition furent Messine (qui capitula le 13 mars 1861) et Civitella-del-Tronto (perdue par traîtrise le 20 mars 1861). Le royaume perdit alors son indépendance qu'il n'a plus retrouvé depuis.

Les Bourbons conservent toujours quelques partisans dans le pays ; certains ont d'ailleurs manifesté à  Naples en 2004 contre le retour des Savoie.

Sommaire
1 Rois des Deux-Siciles

Rois des Deux-Siciles

Rois d'Aragon de la Maison de Trastamare

Rois d'Espagne de la Maison de Habsbourg

Roi d'Espagne de la Maison de Bourbon

Empereur de la Maison de Habsbourg

Rois des Deux-Siciles de la Maison de Bourbon